mardi 22 avril 2014

Riz au lait saveur lilas + dédicace

Alors que sur ma page Facebook, je vous ai évoqué la sortie de mon prochain livre, Street Food Bio, à paraître vendredi, je voulais aujourd'hui faire une petite piqûre de rappel sur mon premier ouvrage, Fleurs en Cuisine.


Je vous en ai bien sûr parlé à sa sortie en septembre dernier, mais c'est bien au printemps que vous en ferez le meilleur usage. Si je me suis régalée des parfums des hydrolats de fleurs et des huiles essentielles, rien ne remplace la fraîcheur des fleurs juste cueillies. A vous pissenlits (c'est la fin), pâquerettes, et bientôt fleurs d'acacias en grappes, pétales de roses et coquelicots rouge vif... Essayez aussi le lilas, moins bien connu en cuisine mais absolument exquis en infusion - oui, en infusion, mais gardez-vous bien de consommer les fleurs elles-mêmes, elles sont amères !

Dans cette recette, les grappes de lilas infusent dans du lait que j'utilise ensuite pour faire cuire doucement du riz rond. Je vous vois venir et j'anticipe en vous répondant : oui, avec un lait végétal, idéalement de soja, cela marche aussi ! ;-) A déguster dans tous les cas juste après refroidissement à température ambiante, car la saveur fragile du lilas ne résisterait pas longtemps à la fraîcheur du frigo.

 


Dans le panier de la Fée
Pour 6 personnes

50 g de fleurs de lilas sur leur tige
125 g de riz rond
1 litre de lait frais entier
75 g de sucre de canne blond
5 c. à s. de sirop d’agave au lilas (un petit pot de sirop d'agave dans lequel on aura mis à macérer 1 à 2 grappes de lilas pendant 48 h)

Verser le lait dans une casserole avec le lilas, en prenant soin de bien l’immerger. Porter à frémissements puis ôter du feu et laisser infuser 30 minutes. Filtrer la préparation en pressant bien, et mettre à nouveau sur le feu. Ajouter dans la casserole le riz rond et le sucre. Laisser cuire à couvert à petits bouillons durant 45 minutes, ôter du feu et laisser refroidir, toujours à couvert. Servir avec un filet de sirop d’agave parfumé au lilas.

Note : Pour finir, j'en reviens à mon nouvel ouvrage, Street Food Bio : si vous voulez goûter les recettes de burgers et de desserts du livre (dont je vous reparlerai plus longuement la semaine prochaine), venir causer cuisine, vous faire dédicacer mes ouvrages ou juste faire un coucou rapide, je vous donne rendez-vous en compagnie de Myriam Gauthier-Moreau samedi à Paris à partir de 17h30, à la librairie Gallimard, 15 boulevard Raspail, Paris VII.

mercredi 16 avril 2014

Guacamole léger aux fanes de radis

Ha, les premiers radis, asperges et tiges de rhubarbe... Je les attendais de pied ferme, impatiente de me régaler d'assiettes légères, fraîches et colorées !

Pour commencer aujourd'hui, je vous propose une petite recette toute simple à base de fanes de radis : choisissez-les bio absolument, et bien fraîches. Et sinon, elles s’accommodent aussi très bien en tarte salée : j'avais refait cette recette de quiche en remplaçant un des trois poireaux - dépêchez-vous, ils sont encore de saison - par des fanes de radis. Yummy !


Dans le panier de la Fée
pour un bol

les fanes d'une botte de radis
1 avocat
le jus d'un citron
2 c. à s. de yaourt de soja
1/2 c. à c. de sel
1 pincée d'ail en poudre

Laver et sécher soigneusement les fanes de radis. Les déposer dans le bol du mixeur, avec la chair d'avocat en morceaux et le restant des ingrédients, pour obtenir une consistance plus ou moins liquide. Déguster avec des radis, des asperges cuites à la vapeur, des bâtonnets de carottes...

jeudi 10 avril 2014

Fromage de tofu fermenté aux noix

Dites, vous connaissez le tofu lacto-fermenté ? Non ? Alors il vous faut sans tarder découvrir cette petite merveille (et c'est une non-fan de tofu qui vous le dit).

Il s'agit de tofu ferme qui a fermenté à l'aide de bactéries lactiques. On le trouve - pas toujours facilement - au rayon frais des magasins bio, nature, mariné au tamari, ou parfois en tartinade façon rillettes, agrémenté d'algues.
La différence avec un tofu classique ? Il est plus digeste et beaucoup plus savoureux, avec un petit goût acidulé caractéristique, et il est aussi plus cher (autour de 3 euros le bloc de 200 g). A ce prix-là, je ne vous cache pas que j'ai tenté l'expérience du fait maison, soldée par un échec... Mais je ne m'avoue pas vaincue et je reviendrai vers vous dès que j'aurai une recette qui tient la route ! :-)

Pour le cuisiner, il faut - je trouve - procéder différemment du tofu ferme classique : pour ne pas masquer son goût agréable, je vous déconseille par exemple les recettes de plats en sauce, comme mon tofu Stroganoff où le parfum puissant de la sauce au vin blanc masquerait complètement la saveur du tofu. Il faut plutôt l'utiliser comme un fromage et l'agrémenter de quelques herbes : en tartinade, en cubes marinés dans l'huile d'olive, etc. Le recette d'aujourd'hui a été piochée chez Marie Chioca qui nous donne en passant deux autres superbes recettes pour utiliser votre tofu lacto-fermenté.

Dans ma version, je n'ai pas trouvé utile d'ajouter de sel (le tamari en contient naturellement). Notez aussi que le résultat est gras. Donc à déguster bel et bien comme un fromage, en petites portions, et pas 100 g à la fois comme pour du tofu classique... Ha, et notez aussi que ce délicieux fromage a tendance à s'émietter et n'est pas des plus aisés à tartiner, comme en témoigne la photo !



Dans le panier de la Fée
pour un fromage

200 g de tofu lacto-fermenté au tamari
4 c. à s. d’huile d’olive
60 g de cerneaux de noix

Mixer grossièrement les noix. Réserver. Mixer le tofu avec l’huile d'olive pour obtenir une texture bien homogène.
A la main, façonner un fromage rond, en pressant bien. Le rouler dans les noix mixées.
Se conserve quelques jours au frais.

vendredi 4 avril 2014

Green Us Up! Barres sans cuisson aux carottes

Le billet d'aujourd'hui est un peu spécial : aujourd'hui, je veux vous dire que je suis triste. Bien triste, parce que j'ai appris il y a quelques jours une mauvaise nouvelle : la gentille Hélène, du blog Green Me Up, a arrêté son blog. Et quel blog ! Vous aussi, vous connaissez cette petite merveille, non ? Des recettes végétales gourmandes, des astuces beauté green et écolo, le tout sur un ton décomplexé et fort instructif à la fois. Un des rares blogs que j'ai suivis sans en manquer une miette, toujours avide de lire chaque article.

Hélène va beaucoup me manquer, et pas qu'à moi d'ailleurs. Histoire de ne pas la laisser partir comme ça et de lui donner envie de revenir, Laurence, Rose, Azilis et moi avons eu envie de lui faire cette petite surprise : nous avons testés quatre de ses recettes et vous les présentons en même temps aujourd'hui ! Allez donc faire un tour chez Rose pour découvrir un granola salé original, chez Laurence pour un délicieux shake au lait de sésame et matcha, ainsi que chez Azilis.

Quant à moi, j'ai complètement craqué pour ses barres sans cuisson à la carotte : pensez donc, des légumes version sucrée à la mode "crusine", il n'en fallait pas plus pour me convaincre ! ^^ Sûr que les miennes sont vachement moins jolies, et puis j'ai fait quelques changements : j'ai utilisé de la purée de cacahuète au lieu du tahin et des flocons de sarrasin au lieu de quinoa, contenu des placards oblige. Je n'ai pas voulu mettre de raisins secs non plus, j'ai trouvé les barres suffisamment sucrées comme ça. C'était super bon et, contre toute attente, le goût de la cacahuète est à peine perceptible.

Merci pour cette superbe recette, Hélène, bon vent et grosses bises gourmandes ! :-)   


Dans le panier de la Fée
pour 12 barres

100 g de son d'avoine
80 g d'amandes
80 g d'huile de coco
80 g de purée de cacahuète
150 g de miel crémeux
1 c. à c. de cannelle en poudre
150 g de flocons de sarrasin
150 g de carottes râpées
50 g de noix de coco râpée

pour le glaçage au chocolat :
2 c. à s. d'huile de coco
2 c. à s. de cacao cru en poudre

Mixer le son d'avoine et les amandes en poudre fine, séparément. Faire fondre doucement l'huile de coco et le miel au bain-marie et mélanger tous les ingrédients, en amalgamant bien à la main. Tasser fermement le mélange dans un moule carré et réserver au frais.
Réaliser le glaçage en mélangeant intimement l'huile de coco doucement fondue au bain-marie et le cacao cru. Étaler le mélange sur la préparation aux carottes à l'aide d'une spatule ou d'un gros pinceau. Laisser prendre au frais 6 heures au moins avant de découper en barres. Se conserve quelques jours au frais.

jeudi 20 mars 2014

Gâteau indien khaman

Parlons peu, parlons bien, car aujourd'hui... c'est le printemps ! Je ne me plaindrai pas du beau soleil qui nous accompagnait déjà précocement ces dernières semaines. Je ne sais pas vous, mais moi, je revis ! Et je suis sûre que vous avez bien mieux à faire que de lire un long paragraphe, pas vrai ? Alors je serai brève.

Pour changer un peu, je vous propose aujourd'hui une recette indienne qui accompagnera très bien une grosse salade - désormais de saison :-) Ce gâteau riche en protéines végétales est un parfait en-cas et aura une place toute trouvée dans votre lunch-box. Il est à déguster tiède de préférence et idéalement le jour même car il sèche vite (il se congèle sinon très bien). Un pique-nique, anyone ? Allez ouste, dehors !


Dans le panier de la Fée
pour un moule à cake

300 g de tofu soyeux
180 g de farine de pois chiches
3 c. à s. d'huile de coco
1 c. à s. de jus de citron
1 cm de gingembre frais râpé
1 c. à c. de cumin en poudre
1 c. à c. de curcuma
1 c. à c. de garam masala
1/2 c. à c. d'ail en poudre
1 c. à c. de sel
1 c. à c. et 1/2 de poudre à lever

Préchauffer le four à 180°C. Dans un saladier, mélanger la farine de pois chiches avec le sel, la poudre à lever et les épices. Mixer rapidement le tofu soyeux pour le fluidifier et l'incorporer à la préparation. Ajouter l'huile de coco fondue et le jus de citron et mélanger soigneusement. Verser la préparation dans un moule à cake et enfourner pour 50 minutes environ. Laisser tiédir avant de couper en tranches.