samedi 23 mai 2015

Glace végétale aux fleurs de sureau - Vegan elderflower ice-cream

Même si vous n'êtes pas un flower addict et que vous ne vous émerveillez pas bêtement comme moi devant les grosses grappes d'acacia qui pourraient finir en délicieux beignets, ou devant les jolis coquelicots que vous pourriez transformer en sirop, je suis sûre que vous n'avez pas manqué de voir les sureaux en fleurs. C'est bien simple, dès que l'on s'éloigne un peu des grandes villes, il y en a partout. Vous ne pouvez pas passer à côté de leur parfum envoûtant qui rappelle la pêche et le litchi. Mmm...
Even if you are not a fan of edible flowers like me, I am sure you did notice elderflowers blooming pretty much everywhere lately. I love their flavor, that reminds me of peach and lychee. Yum...


De mon côté, après en avoir fait les années précédentes des yaourts, des beignets, du sirop, après l'avoir inclus dans un lassi à la mangue et un gâteau aux abricots pour mon livre Fleurs en Cuisine, j'ai décidé de l'essayer en glace. Le principe est simple : on fait infuser les fleurs dans de la crème ou du lait végétal, puis on place le mélange en sorbetière. 
These past few years, I've included elderflowers in yoghurts, donuts, syrup, as well as in a mango lassi and an apricot upside-down cake for my cookbook Fleurs en Cuisine. This year, I wanted to try elderflower ice-cream. It's really simple: you just need to brew the flowers in vegan cream or milk and put the mixture in an ice-cream maker.


Si vous n'aimez pas le sureau, essayez avec des pétales de rose, des fleurs d'acacia, ou même votre infusion préférée ! Pourquoi pas de la verveine ou du thé vert ? L'important est d'utiliser du lait de coco. Les matières grasses qu'il contient vont assurer une texture moelleuse à votre glace : pas de substitution possible donc dans cette recette avec du lait de soja ou d'amande. Il est possible par contre d'utiliser de la crème de soja, mais le lait de coco donne ici une saveur chaude subtile qui complète à merveille le parfum des fleurs. 
If you don't like elderflowers, use rose petals, acacia, or even your favorite herbal tea! Verbena or green tea would work nicely. But coconut milk is indispensable here: the fat it contains will make your ice-cream... well, creamy, whereas with nut milk you would end up with ice crystals. You could use soy cream, although coconut milk has a milder, more interesting flavor that pairs well with the flowers.
Et puis, histoire de régler un dernier problème potentiel, oui, vous pouvez réaliser cette glace sans sorbetière ;-) je vous renvoie à la méthode de Delphine et à son chouette ouvrage Je réussis mes pains, yaourts, fromages sans machine. Placez le mélange dans un récipient au  congélateur et remuez toutes les vingt minutes pendant deux heures pour éviter la formation de cristaux.  Laissez prendre ensuite une heure supplémentaire avant de servir. Et, entre nous, si vous ne l'avez pas encore, courrez acheter cette mine d'infos et de bonnes idées :-)
And YES, you can make that ice-cream without a ice-cream maker. In her book, Delphine makes a delicious vanilla ice-cream just by placing the ice-cream in the freezer, mixing it with a fork every 20 minutes for 2 hours, and then letting it set for one more hour prior to serving.

photos : Myriam Gauthier-Moreau

 Dans le panier de la Fée
Pour 4 personnes

80 cl de lait de coco
3 c. à s. de fécule de maïs
10 cl de sirop d'agave
10 grandes ombelles de sureau

Porter le lait de coco à frémissements, ôter du feu et y faire infuser les fleurs de sureau pendant une heure à couvert. Filtrer. Délayer la fécule dans le lait parfumé et faire épaissir quelques minutes à feu doux/moyen en fouettant sans cesse. Ajouter le sirop d'agave, laisser complètement refroidir et placer au frais pour 4 heures au moins.Faire prendre le mélange en sorbetière 40 minutes puis laisser durcir la glace plusieurs heures au congélateur dans un récipient hermétique avant de déguster.

Ingredients
serves 4

3 1/3 cups coconut mik
3 tbsp corn starch
1/3 cup + 2 tbsp agave nectar
10 large elderflower heads

Bring coconut milk to a boil, remove from the heat and add the elderflowers. Cover with a lid and let brew for one hour. Strain the milk through a sieve. In a sauce pan, whisk the corn starch, adding coconut milk little by little. Bring to a boil and cook until the mixture gets slightly thicker, stirring constantly. Add agave and let cool completely. Place in the fridge for 4 hours or more and transfer the mixture into the ice-cream maker. Let it set for 40 minutes and place in the freezer for 7 hours or more before serving.

20 commentaires:

  1. C'est le troisième été dans notre maison et tous les ans, je regarde le sureau en me demandant si c'est un vrai et que ces fleurs et fruits sont comestibles. Vu la hauteur qu'il fait, il semblerait que oui et cette année je suis bien décidé à réaliser quelques recettes. Cela pourrait bien commencer par cette délicieuse glace végétale! Bises et excellent weekend à toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'il ressemble à ça, c'est un vrai (à l'odeur, je crois que tu ne peux pas te tromper ;-) ) :
      http://www.sureau-noir.com/sureau-bio/vertus-curatives-anti-grippale-virus/
      Bises à toi et belle soirée, miss :-)

      Supprimer
  2. J'en vois ici ... mais dans les parcs ^^ Je ne me vois pas faire ma cueillette !
    Ta glace m'intrigue au plus haut point. La gourmandise étant seule directrice ... ;-)
    Bon we Géraldine xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Erf, dommage... Ils sont vraiment en pleine ville ou un peu isolés ?
      Belle soirée à toi, Laurence, et des bises ! :-)

      Supprimer
  3. Avec le sureau j'ai toujours un peu peur de me planter... Ce qui n'est pas le cas de l'acacia... En tout cas ta glace fait bien envie! Et le livre de Delphine est chouette!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Roh, mais non, faut se lancer ! En juin quand les baies arriveront, tu peux aussi les consommer, à condition de les faire cuire (c'est du vécu...).
      J'aime beaucoup le livre de Delphine, un superbe reviens-y pour les basiques ! Bizzz

      Supprimer
  4. Quelle jolie recette toute en finesse et en délicatesse, les photos sont superbes de poésie. Merci pour ce jolie partage. Passe une belle journée. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! :-) Je transmets à la photographe ;-) Belle soirée !

      Supprimer
  5. Le parfum doit être très délicat, ça donne vraiment envie! Malheureusement pas de sureau ici... à part sur un pont au dessus du rer. On va éviter hein! Mais du coup je tenterai bien avec du thé vert. J'en ai parfumé aux fleurs de sureau en plus ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est fin, mais puissant à la fois en fait... Oui, évite le sureau du rer LOL ^^ Ton thé vert parfumé sera nickel ! :-)

      Supprimer
  6. Le sureau... ses fleurs délicates et sa saveur douce me font succomber !
    Je garde soigneusement cette superbe recette de côté.
    Merci beaucoup.

    RépondreSupprimer
  7. Humm, je note la recette dans mes favoris!!!
    Le sureau commence tout juste à fleurir chez moi mais je le guette car c'est tellement une merveille en cuisine que je ne veux pas le rater!!!
    Bises
    Ps: si ça peut te rassurer, je fais partie des personnes qui s'émerveillent devant la beauté de la nature!!!
    Mais, j'assume!!! Toi aussi, j'imagine??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carrément ! Et puis, par chez moi, je suis gâtée : les gens de mon village vendent leurs fraises et framboises du jardin, et au bout de ma rue, je peux aller cueillir sureau, cerises, mûres, quetsches, pommes et noix sauvages...

      Supprimer
  8. Pour ça, c'est chouette d'habiter dans un petit village ou d'avoir un chouette jardin...quand je reviendrais en Alsace, ce sera le but!! Pour le moment, c'est la ville, la Norvège alors niveau petits producteurs locaux, c'est pas le top!! Mais on fait avec! Très jolie cette petite fée papillon de ton en-tête sinon!!
    Et petit clin d'oeil à toi sur mon blog : http://farinedetoiles.blogspot.no/2015/05/pain-aux-fruits-secs-et-la-pomme-sans.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, je ne me lasse pas de la vie à la campagne (et à 15 minutes de Strasbourg en même temps ! :-) ) Merci à toi pour ton gentil billet et belle soirée ! :-)

      Supprimer
  9. C'est une idée très originale en tout cas et qui éveille ma curiosité.

    RépondreSupprimer
  10. J'ai déjà essayé la "limonade" au sureau l'an dernier et cette année le vin de sureau. Je n'hésite pas, je vais vite me précipiter sur les dernières corymbes de sureau que je trouve aisément dans ma campagne pour tester ta belle recette! Merci et bravo pour toutes ces belles idées "nature"!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mmm, la limonade de sureau, quel délice ! Merci pour le gentil mot :-)

      Supprimer

Ajoutez un souffle bavard...

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.