vendredi 4 septembre 2009

Parfum de vacances (4) : confiture de mûres à la rose

"Quoi, encore une confiture ?" me direz-vous. Hé bien oui, mais la saison des bons fruits d'été est si courte que je la prolonge comme je peux ! Promis, ce sera ma dernière recette de confitures avant un bon moment ;-) Et puis l'automne s'installe lentement mais sûrement avec ses températures matinales fraîches, et d'autres parfums seront très prochainement invités sur ce blog.
En attendant, pour ce dernier billet souvenir de vacances, j'ai voulu conserver la saveur des mûres cueillies douloureusement dans les haies campagnardes. Quant à la rose, qui se marie très bien avec les fruits rouges, c'est un de mes parfums de fleurs chouchous avec la lavande, le jasmin, le sureau, et l'oranger. J'ai choisi un hydrolat naturel, mais une eau de rose aromatisée achetée dans une épicerie orientale peut faire l'affaire.
Vous verrez, cette recette est idéale pour débuter dans les confitures, car rien n'est plus simple qu'une confiture de mûres : elle prend très vite et très bien, aussi une longue cuisson est inutile. Je vous déconseille fortement d'ajouter un gélifiant comme l'agar-agar ou même d'utiliser du sucre spécial confiture type Gelsuc sous peine d'obtenir un vrai bloc de béton armé ! Par ailleurs, les fruits réduisent très peu à la cuisson et restent entiers, donc rien ne vous empêche de passer un coup de mixeur si vous souhaitez une texture plus fine.


Dans le panier de la Fée
pour environ 2 pots :

400 gr de mûres sauvages
200 gr de sucre de canne blond
1 C.S. d'hydrolat de rose

Rincer délicatement les mûres sous l'eau fraîche. Les verser avec le sucre dans une casserole à fond épais, chauffer sur feu doux jusqu'à ce que les fruits rendent leur jus et laisser mijoter 20 minutes. Retirer du feu, ajouter l'eau de rose et mélanger intimement. Verser dans des pots en verre soigneusement lavés et ébouillantés, visser les couvercles et retourner les pots jusqu'à complet refroidissement. Les pots non entamés se conservent jusqu'à un an au réfrigérateur.

3 commentaires:

  1. Moi qui aime beaucoup cuisiner, je ne connaissais pas du tout l'hydrolat de rose ! Merci pour cette découverte. Dommage que je ne puisse pas cueillir de mûres. Ce sera pour l'année prochaine!
    Hélène

    RépondreSupprimer
  2. Cela marche très bien avec des framboises aussi ! L'hydrolat de rose se trouve en boutiques spécialisées, sinon sur des sites de ventes internet. Plus onéreux, c'est gustativement beaucoup plus riche et subtil qu'une eau de rose du commerce qui est simplement aromatisée.

    RépondreSupprimer
  3. Moi qui ne raffole pas des confitures aux fruits rouge, j'ai été agréablement surpris par celle-ci. Et très belle texture au passage!

    RépondreSupprimer

Ajoutez un souffle bavard...