mardi 14 janvier 2014

Carpaccio de navet et chou-rave aux agrumes et au gingembre

Ha, moi et mon refus d'étiquettes... Après une bonne galette-au-beurre-qui-tache, je viens vous parler chou et navet. Avouez que là, je ne vous fais pas franchement rêver, hein ? Et je le comprends tout à fait, car moi-même je suis loin de saliver devant ces petits morceaux blanchâtres qui parsèment le couscous et parfument pas très agréablement à mon palais soupes et veloutés.

Oui, mais... le navet cru, c'est bon, je vous assure ! Sa saveur s'approche beaucoup du radis. Quant au chou-rave, avec son look de petit martien à antennes, son goût est encore plus doux et sucré.
Ce carpaccio, relevé d'une pointe d'agrumes et de gingembre, fait une entrée fraîche, vitaminée et... plutôt classe, non ? Ça, c'est grâce à Myriam et sa jolie photo pastel ! ;-)


Dans le panier de la Fée
pour 4 personnes en entrée

400 g d'un mélange de navets et de chou-raves
2 cm de gingembre frais
3 c. à s. de jus d'orange fraîchement pressé (il faut une demi-orange)
3 c. à s. d'huile d'olive
1 c. à s. de jus de citron
1/2 c. à c. de sel
zeste d'orange (facultatif)

Éplucher les chou-raves et brosser les navets sous l'eau tiède (inutile de les peler s'ils sont bio). A l'aide d'une mandoline, les couper en fines lamelles que l'on dispose sur 4 petites assiettes.
Peler et râper le morceau de gingembre. Dans un petit bol, mélanger le jus d'orange, le jus de citron, l'huile d'olive, le sel et le gingembre râpé. Verser la sauce sur les lamelles de navet et de chou-rave, parsemer éventuellement d'un peu de zeste d'orange râpé et servir.

20 commentaires:

  1. Mais si, justement, c'est génial de passer du coq à l'âne comme ça ! Bravo, merci d'être toi-même ! Le navet cru, j'ai goûté chez ma meilleure amie qui le sert en tartines avec de la purée de sésame noir et du curcuma frais.... Miam. En soupe, il fait des dégâts, je ne l'aime pas trop... Quant au chou-rave, je l'aime d'amouuuur :-) Bonne journée, Géraldine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci Hélène, je suis super touchée ! Dis, comment tu épluches ton chou-rave, toi ? Perso, j'ai toujours l'impression que je pourrais en enlever moins, voire tout manger ! Après tout, les tiges sont comestibles, je pense... Très belle journée, miss ! :-)

      Supprimer
  2. C'est sûr que la galette me fait davantage saliver. Mais j'apprécie bcp le navet cru et le chou rave râpés dans une salade avec de l'avocat et un fruit (pomme, orange ou kiwi).
    Les pluches du chou rave sont assez épaisses en raison de son écorce mais rien n'est perdu puisqu'elles partent au compost pour nourrir de futurs légumes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que je vois souvent des fruits entrer dans tes compositions de salade, et j'aime beaucoup aussi, surtout avec une touche d'oléagineux pour le croquant ! :-)
      Pas de compost ici, dommage...

      Supprimer
  3. Tout simple et efficace, ne reste plus qu'à tester pour moi ;-) Perso, j'aime bien le navet, cru ou cuit d'ailleurs. Par contre, je ne connais pas bien le chou rave ... A tester donc ! A bientôt Géraldine **

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est tout simple ! Et tu devrais adorer le chou-rave - mmm, en trouve-t-on en Russie ? Bises, Laurence ! :-)

      Supprimer
  4. Je croque toujours le navet cru avant de potentiellement le cuire (je l'aime bien aussi cuit moi!)...avec les agrumes, ça doit être juste génial! Et le chou rave, je suis fan, c'est si juteux, je trouve! Que de bonnes idées, comme d'hab...et ne pas avoir d'étiquette, ça rend libre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha, contente de voir que je ne suis pas la seule ! ;-) Merci pour ton gentil mot et à tout bientôt ! ^^

      Supprimer
  5. J'adoooore le chou rave, dès que j'en trouve, je le croque comme ça (après l'avoir épluché ;)), nature, en cuisinant mais j'avoue que cette idée de l'associer avec du gingembre et des agrumes me titille le palais. La prochaine fois que j'en trouve, je m'y mets! Bonne journée à toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est un légume succulent, et tellement rigolo ! J'espère que ma version te plaira. A bientôt ! :-)

      Supprimer
  6. C'est vrai que le titre ne fait pas rêver, et puis au fil de la lecture, je mangerai bien de ton carpaccio ce soir ! Le navet est un des derniers légumes que je n'arrive pas à apprivoiser, alors pourquoi pas cru ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, j'ai rempli ma mission, alors, tout va bien ! ;-)

      Supprimer
  7. Sexy, tu as dit ? Je suis là. ;-)
    Autant je n'ai jamais dégusté navet et chou rave en salade, autant je ne peux m'empêcher d'en croquer un petit bout lorsque je les cuisine. Pas assez à mon goût, c'est certain. Il va falloir que j'y goûte surtout avec la petite touche agrumes & gingembre qui ne me laisse pas indifférente du tout.
    Bisous et une douce soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, Lyne ! ;-)
      Le carpaccio a l'intérêt d'offrir des tranches très fines bien imbibées de sauce, donc les saveurs se mêlent plutôt bien. Peut-être que tu aimeras mieux ainsi assaisonné ! De gros bisous ! :-)

      Supprimer
  8. C'est très frais et bien délicieux !
    Je te souhaite une très belle journée en ce jeudi,
    Bisous, Doria

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Doria ! Très beau WE et des bisous ! ^^

      Supprimer
  9. Jamais je n'aurai pensé manger du navet cru! Remarque, j'aime beaucoup le chou rave qui doit lui ressemble quelque peu! En as-tu déjà gouté?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh, oui, déjà goûté au chou-rave puisqu'il fait partie des ingrédients de la recette et que je décris sa saveur dans mon billet... Promis, je teste toutes mes recettes avant de les envoyer à Myriam pour la photo et de les publier ! ;-)

      Supprimer
  10. Alors le chou rave je ne sais pas mais le navet cru effectivement c'est super bon !! J'en ai justement fait à midi pour la première fois et je me suis régalé, avec juste de la fleur de sel et de la très bonne huile d'olive... un délice !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha, merci, Véro ! Et dire que mon homme me regarde toujours bizarrement quand je glisse des rondelles de navets crus dans ma lunch-box...

      Supprimer

Ajoutez un souffle bavard...

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.