mardi 12 novembre 2013

Velouté cru de céléri-rave à l'amande et au sel de truffe

Moi aussi, je ferais bien une soupe... Vous voyez de quoi je veux parler ? Du dernier livre de Marie, bien sûr ! C'est mon gros, GROS coup de cœur du moment, certainement parce que je ne suis pas à la base une grande fan de soupe.

Mais ici, on se laisse complètement séduire par la gourmandise qui se dégage de chaque recette : des légumes souvent en solo qui sont joliment mis en valeur, sans une tonne de pommes de terre ou de crème fraîche, des soupes sucrées, des soupes-repas avec produits carnés et céréales, des soupes pour des repas festifs, il y en a vraiment pour tous les goûts.

Figurez-vous qu'on y trouve même des soupes crues, comme ma recette d'aujourd'hui, à base de céleri-rave. A vrai dire, cette grosse racine n'est pas à priori mon légume préféré, mais je me suis amusée dernièrement à le customiser avec des saveurs sucrées, comme de la patate douce, et de la purée d'amandes blanches. Et puis j'ai eu envie de pousser l'idée un peu plus loin en remplaçant intégralement l'eau du velouté par du lait d'amandes. Hé bien ça marche à merveille ! Avec le parfum de truffe en plus, c'est un vrai régal, agréable à servir pour un repas un peu chic (dixit Myriam Gauthier-Moreau, qui m'a à nouveau fait l'immense honneur de réaliser la photo de cette recette).

Quant à la réalisation sans cuisson, elle n'est possible que si vous disposez d'un solide blender, type Vitamix idéalement. Vous pouvez bien sûr cuire le tout à la casserole si vous préférez, ou bien réaliser le velouté à froid comme indiqué et le réchauffer ensuite doucement pour une soupe brûlante.


Dans le panier de la Fée
pour 4 à 6 personnes

1/2 céléri-rave (600 g environ)
75 cl de lait d'amande
4 c. à s. de purée d'amandes blanches
1 c. à c. rase de sel de truffe
4 c. à s. d'huile d'olive à la truffe (facultatif)

Brosser le céléri-rave sous l'eau tiède et le peler partiellement pour enlever les parties terreuses. Le couper en cubes que l'on dépose dans le blender. Ajouter le lait d'amande et mixer longuement pour obtenir un mélange bien lisse. Ajouter la purée d'amandes, le sel de truffe et mixer à nouveau jusqu'à ce que le mélange tiédisse. Répartir dans 4 grands bols ou 6 petits, décorer d'un trait d'huile d'olive à la truffe et servir aussitôt.

36 commentaires:

  1. Tiens, je vais mettre ce livre sur ma liste de Noël! Bonne journée à toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est génial, tu verras ! Bonne soirée ! ^^

      Supprimer
  2. Alors ce livre, on dirait que c'est THE bouquin to have en ce moment... Il faut dire que le froid qui s'installe rend assez ouvert à l'idée de mitonner des soupes ! Moi, ça fait déjà 2 mois que je m'y suis mise. Alors, cru, j'hésite, j'aime quand même bien le côté réchauffant des soupes, mais le concept est totalement génial. Vive le céleri !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yep, le froid aide bien et l'inventivité de Marie fait le reste ! Pour les soupes crues, je les "chauffe" en les mixant longuement dans le blender. Elles deviennent alors tièdes. Tu peux tricher avec mes astuces ci-dessus ou encore en faisant chauffer le lait d'amandes à la casserole avant de l'ajouter dans le blender. ;-)

      Supprimer
  3. Très bonne idée que je souhaite réaliser au plus vite car j'ai une boule de céleri qui m'attend. Je pense changer quelques ingrédients car je n'ai pas tout à la maison : que penses-tu d'une variante à la crème de sésame ?
    Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais pas envie de manger mon céleri-rave râpé, et l'idée d'une soupe m'est venue ! La purée de sésame ira très bien aussi (blanche et non semi-complète) mais je pense qu'il faut réduire les proportions ( 2 à 3 c. à s. max) car le parfum du sésame est fort. Bisous gourmands ! :-)

      Supprimer
  4. Merci pour cette belle soupe ! Belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien ! ^^ Belle soirée et bises gourmandes !

      Supprimer
  5. Et oui, encore un livre que je pense m'offrir très bientôt ! Difficile d'y résister malgré la place qui commence à manquer sur les étagères ... ;-)
    J'aime beaucoup l'idée du cru ... Et suis totalement sous le charme du lait d'amande ! A tester très vite ;-)
    Merci du partage.
    Bisous gourmands et une douce soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vraiment extra, ce livre (il rivalise d'originalité avec ta jolie soupe sous laquelle je viens de commenter ;-)) Si tu voyais mes étagères à moi aussi, quatre et demi sont occupées par des livres de cuisine... Bises et à tout bientôt ! :-)

      Supprimer
  6. Je me demandais justement si tu t'étais procurée le livre de Marie: j'ai ici la réponse!! Moi, je pense que je ne vais pas avoir la patience de patienter jusqu'à Noël. Quant à mes étagères: quand elles sont pleines, j'en achète d'autres :-)) Un jour, il faudrait que je compte mes livres de cuisine mais j'ai peur de me faire peur ;-) En tout cas, cette belle soupe crue me plait bien, je ne sais pas si mon blender tiendrait le choc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'atteins, avec l'aide de mon amoureux, plus de 100 livres de cuisine... Je revends ceux dont je ne me sers plus. Pour ton blender, tu peux râper le céleri avant de le mixer avec le lait d'amande ;-)

      Supprimer
  7. Merveille ! j'adore la soupe en général, celle-ci est une pépite ! Soupe "vivante" que je vais apporter à mes amis crudivores en la décorant de tranches séchées de granny smith en guise de croûtons (leur fils, à 5 ans, est un fin gourmet...) J'aime associer comme en un bouquet terre, ciel, vie cachée et vie à l'air !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes amis vont se régaler, surtout que la soupe devient poésie avec toi, semble-t-il ! Belle journée et bonne dégustation !

      Supprimer
  8. Ce livre m'a également fait de l'oeil. Comme toi, je suis peu soupes et c'est tjrs la même tomate - carotte - curry parfois courge - châtaigne - cacahuète donc le livre de Marie serait bienvenue à la maison!
    En attendant, j'essaierai ta customisation du céleri qui est peu invité à table.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tomate/carotte ? Voilà un duo un peu surprenant ! Quant au céleri, je suis moi-même surprise d'avoir autant aimé ma recette lol, c'est dire si ce monsieur rabougri est mal aimé !

      Supprimer
  9. Quelle superbe soupe, très inventive et gourmande, vraiment ma Géraldine je suis toute "baba" d'admiration !
    Et merci aussi à Myriam pour cette jolie photo, vous faites un super duo de choc ;)
    Je t'embrasses très très affectueusement, et te dis un gros merci du fond du cour pour ce si gentil billet...

    Bien amicalement,

    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, venant de toi, je suis doublement touchée, Marie ! Ton ouvrage est en tout cas une petite merveille, vraiment, encore un grand bravo ! ;-)
      Myriam me suis fidèlement depuis quelques temps et c'est vrai que notre duo fonctionne bien ! A bientôt et plein de bisous ! ^^

      Supprimer
  10. Contrairement à toi, j'adore les soupes, surtout quand elles sont bien veloutées... Je pourrais me nourrir que de ça je crois ( ou presque). Le céleri rave, je l'ai redécouvert il y a quelques années et depuis j'en mange régulièrement mais je n'avais jamais pense l'associer à l'amande. Tu me tentes la.. Malheureusement pour moi, je devrai me contenter de la version cité, vu la puissance de mon mixer....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Utiliser l'amande blanche est un de mes petits secrets pour accommoder certains légumes : chou-fleur, panais, céleri-rave... Je trouve qu'elle apporte beaucoup de douceur ! Concernant ton mixeur, comme je disais à Céline, tu peux râper le céleri avant de le mixer avec le lait d'amande, cela lui facilitera grandement la tâche.

      Supprimer
  11. Les photos donnent envie de prendre une grande cuillerée de chaque ! Par contre, je n'accroche pas trop avec les soupes froides, j'aime quand elles sont chaudes voire brûlantes. Elle supporte le chauffage ta belle soupe ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme dit dans l'article et les commentaires, tu peux réchauffer la soupe après sa réalisation à froid, ou en utilisant du lait d'amande chaud avant de mixer, ou encore réaliser la soupe à la casserole, classiquement :-)

      Supprimer
  12. Je viens de découvrir ton blog que j'apprécie beaucoup! Je peux me permettre de t'ajouter à mes favoris? merci d'avance et n'hésite pas à venir voir mon blog également : http://unevegetariennepresqueparfaite.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Betty, merci et bienvenue ici ! Je n'hésiterai pas à aller faire un tour par chez toi ! :-)

      Supprimer
  13. C'qu'elle a l'air bonne! Douce, onctueuse... du bonheur!

    RépondreSupprimer
  14. froid pour l'été....là je suis en mode chaud , tu crois qu'un mixer plongeant suffirait?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum, je ne pense pas, non... Ou alors mixeur plongeant pour faire le gros du travail, puis mixeur tout court pour affiner la texture. Et évidemment, tu peux chauffer doucement ta soupe à la casserole ensuite !

      Supprimer
  15. Je suis aussi une inconditionnelle de Marie! Régulièrement je vais picorer sur son blog ses recettes pour mes menus!
    Je suis ravie que tu aies réalisé cette recette ... Avec beaucoup de talent! La photo est effectivement superbe et ne donne qu'une envie ... Essayer à tout prix!
    Probablement le sel de truffe donne un côté très chic ... Pour le moment je n'en ai pas croisé ... Mais je n'avais pas cherché non plus! Tu le trouves où?
    Toujours est-il que j'ai proposé ce délicieux velouté dans mes menus de la semaine prochaine (sur mon blog), pour samedi midi ... J'aime tellement les soupes, que ça ne m'arrête pas d'en manger midi & soir !
    Il y a un lien ici pour ta recette ...
    Merci du partage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mille fois, Patricia, pour ces compliments qui me vont droit au cœur ! Merci aussi pour Myriam.
      J'ai acheté mon sel de truffe sur le marché de Noël de Strasbourg. On peut aussi en trouver dans le rayon épicerie fine de certains supermarché et, bien sûr, sur internet. Pour retrouver le goût de truffe, tu peux aussi utiliser de l'huile d'olive parfumée à la truffe.
      Je jetterai un œil à ton blog le moment venu, alors, merci encore ! :)

      Supprimer
  16. Vos idées sont géniales. J'ai découvert votre blog il y a peu de temps. Mais je ne connais pas le sel de truffe. Ni l'huile à la truffe. J'ai l'air un peu bécasse... pourriez-vous me dire où me les procurer ? Merci pour tout. C'est vrai que vous êtes une fée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, je suis touchée ! J'essaye de donner une note naturelle, fraîche et féérique aux recettes en effet, mais je n'ai ni ailes dans le dos, ni pouvoirs magiques ;-)
      Pour vous répondre, les huile et sel de truffe se trouve en épicerie fine ou dans certains supermarché : il s'agit simplement d'huile qui a macéré avec de la truffe, ou du sel avec de petits morceaux de truffe le parfumant intensément. Ça ressemble à ça : http://www.bienmanger.com/1F8501_Sel_Truffe.html?ope=gg&sope=seltruffe&gclid=CNb21LXa7r4CFYXKtAodv1oA8Q
      Bonne journée !

      Supprimer

Ajoutez un souffle bavard...

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.