dimanche 27 janvier 2013

Gâteau de tapioca à la rose et à la pistache

J'en ai marre de l'hiver. Vraiment marre. Marre de manquer de tomber une fois sur deux quand je sors dans la cour et que je pose les pieds sur une couche de verglas, marre de regarder l'état des routes avant d'aller me coucher pour savoir si je vais mettre deux fois plus de temps à me rendre au travail, marre d'avoir 4 ou 5 couches de vêtements sur moi et de ressembler au bonhomme Michelin, marre de manger des pommes et des clémentines. Et surtout, marre d'avoir une lumière du jour oscillant perpétuellement entre le blanc sale et le gris foncé...

Du coup, j'ai bien peu d'inspiration pour cuisiner (ou pour faire quoi que ce soit en vérité - la déprime est proche ;-)) et je me contente d'aller lire vos jolis blogs. Heureusement, j'ai un homme qui cuisine à merveille, et en ce moment, il nous prépare des plats orientaux, bien chauds et épicés. Du coup, il me donne envie de m'y mettre aussi ! Et si j'adore les pâtisseries arabes et la cuisine indienne, j'ai rarement mis moi-même la main à la pâte. C'était l'occasion ou jamais, même si je suis en train de me dire que le tapioca n'est pas vraiment utilisé en cuisine indienne... si ? Les puristes me pardonneront ! :-)


Dans le panier de la Fée
pour 4 personnes

125 g de tapioca
50 cl  de lait de soja
4 c. à s. de sucre blond
2 grosses c. à c. de purée de pistaches
2 gousses de cardamome
2 c. à c. d'hydrolat de rose
30 g de pistaches concassées non salées

Dans une casserole, délayer la purée de pistaches avec un peu de lait de soja. Ajouter le restant de lait, le sucre et les graines de cardamome écrasées. Porter à ébullition et verser le tapioca en pluie. Laisser cuire à feu doux en remuant, jusqu'à obtenir une préparation très épaisse, un peu difficile à mélanger. Ôter du feu et ajouter la moitié des pistaches concassées et l'eau de rose. Verser dans 4 moules en silicone ou 4 petits pots. Décorer avec les pistaches restantes et laisser complètement refroidir (vous pouvez aussi les placer une heure au frais) avant de démouler/servir.

16 commentaires:

  1. Allez, allez, hauts-les-coeurs ! L'hiver va bientôt tirer sa révérence ! Si, si... La méthode Coué, ça marche quelque fois. Et le cacao cru (ou pas) aussi ;-)
    En attendant, ton petit dessert d'inspiration orientale m'a l'air bien sympathique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La méthode Coué, je ne connais pas, je vais googler ça... Et merci pour ton mail cacaoté, je te réponds dans la foulée ! :-)

      Supprimer
    2. Le printemps va arriver, le printemps va arriver, le printemps va arriver ! C'est ça la méthode Coué, une sorte d'autopersuasion positive ;-)
      Au fait, je viens de te répondre !

      Supprimer
  2. ils n"utilisent pas le manioc en dessert les indiens? Ce dessert doit être un peu " gluant" comme j'aime

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben il me semble que le tapioca c'est plutôt thaïlandais/chinois... Et oui, c'est bien gluant et fondant, je comprends pourquoi on l'utilise en farine dans les pains sans gluten !

      Supprimer
  3. Bonsoir la Fée,
    Allez courage, les jours rallongent petit à petit. Je ne sais où tu trouve toutes ces idées mais ton dessert me fait bien envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello, Christel ! Hé oui, nous avons atteint les 9 degrés, même s'il pleut, je ne vais pas me plaindre ! Pour te répondre, cette idée de dessert m'est venue en feuilletant un livre de cuisine indienne. J'ai eu très envie de pistache et de rose... et voilà !

      Supprimer
  4. C'est très appétissant! J'ai aussi un homme qui cuisine bien et c'est très chouette de pouvoir compter sur l'autre quand l'inspiration vient à manquer! Courage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Nous avons aussi la chance d'avoir chacun nos spécialités : lui des plats plus à base de viande et poisson, moi des entrées et desserts où le végétal est à l'honneur.

      Supprimer
    2. Même genre de répartition chez nous!

      Supprimer
  5. C'est vrai que les jours rallongent, encore quelques semaines et bientôt le printemps, courage !
    j'adore la pistache et ce dessert fait oublier les jours sans soleil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup la pistache aussi, dommage que celles que j'avais étaient si dures à ouvrir. Quant à la purée, vu son prix, je l'utilise avec parcimonie...

      Supprimer
  6. La rose, la pistache (avec du vert), et la texture du tappioca...
    Si avec ça, l'hiver (et le froid) sont encore là, on voyage, et se croit déjà au printemps.
    J'adore le parfum de la rose dans les desserts... Puis, le vert des pistaches, c'est l'énergie du Bois, l'énergie du Printemps !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis également une inconditionnelle du goût de rose, que j'aime beaucoup associer aux saveurs lactées. Rien de tel que des pétales frais... Vivement le printemps ! :-)

      Supprimer

Ajoutez un souffle bavard...