vendredi 13 juillet 2012

Samoussas aux fruits d'été... par Golubka !

Je vous avais annoncé fièrement la nouvelle il y a quelques temps, le blog de Golubka a désormais sa version française, que je prends plaisir à traduire chaque semaine.

Aujourd'hui, c'est son auteure elle-même qui a gentiment répondu à ma requête de guest post : si vous lisez comme moi pas mal de blogs anglophones, vous avez dû remarquer que les billets écrits par d'autres blogueurs sont assez courants.

Et si, comme moi, vous êtes fan des recettes de Golubka, et que vous salivez devant ses magnifiques photos, vous devriez adorer la recette de samoussas fruités qu'elle nous a préparés... Thank you so much, Anya !

English version below.

                            -----------------------------------------------------------------------

Bonjour, lecteurs de My Sweet Faery ! C'est vraiment chouette d'avoir été invitée à poster un billet ici.

Parfois, les meilleures recettes naissent par le plus grand des hasards, sans qu'on les ait réfléchies à l'avance, en utilisant les ingrédients du jour disponibles dans le frigo. C'est ce qu'il s'est passé pour ces samoussas aux fruits. J'avais plein de pêches et de prunes, de fruits rouges, et quelques jeunes noix de coco qui attendaient qu'on les utilise.


J'avais très envie de réaliser de fines crêpes de coco entourant les fruits juteux. Alors que je réfléchissais à la recette de ces crêpes, l'idée d'en faire des samoussas m'est venue à l'esprit. J'ai toujours eu envie d'essayer la technique de pliage en triangle, et à ma grande surprise, cela s'est avéré très facile.


Je sais que je vous le répète souvent, mais la chair de jeune noix de coco vaut vraiment la peine d'ouvrir la noix de coco. Avant je laissais mon mari s'en occuper, pensant que je n'avais pas assez de force pour y arriver. Et puis un jour, comme mon mari n'était pas à la maison, ou occupé, j'ai décidé d'essayer, et je ne le regrette vraiment pas. Ce n'est pas d'une simplicité enfantine, c'est vrai, mais il est très satisfaisant d'arriver à ses fins. Peut-être qu'un jour on trouvera de la chair de noix de coco surgelée dans les magasins. On peut rêver, non ?


Ces petits chaussons sont incroyablement goûteux. Ma plus jeune fille, Paloma, m'en redemande chaque jour. Je crois que je vais devoir ajouter des noix de coco à ma liste de courses.



Samoussas aux fruits d'été
(pour une douzaine de samoussas)

Les crêpes de coco
500 ml de chair de jeune noix de coco (en épicerie asiatique. Selon la maturité des fruits, il faut entre 1 et 3 noix de coco pour obtenir 250 ml de chair)
environ 60 ml d'eau de coco, plus si besoin
1 c. à s. de fruits rouges frais ou surgelés (facultatif), des airelles pour moi

Mixer l'ensemble des ingrédients, en ajoutant l'eau de coco cuillerée par cuillerée. Vous aurez besoin de plus ou moins d'eau selon la qualité de la chair de coco. Épaisse, la chair mûre requiert plus d'eau que si elle est fine et tendre. Assurez-vous que le mélange n'est ni trop liquide ni trop épais.
Étaler uniformément le mélange sur les plateaux du déshydrateur garnis de feuille Teflex ou de papier cuisson (j'ai rempli un plateau et demi de mon Excalibur). Déshydratez à 45°C pour 2 à 4 heures, voire plus, jusqu'à ce que les crêpes de coco soient détachables de la feuille Teflex. Retourner le tout et décoller la feuille Teflex. Déshydrater encore 30 minutes environ, en s'assurant que les crêpes ne deviennent pas trop sèches et friables. Elles doivent rester très souples.


Garniture aux fruits
environ 300 g d'un mélange de fruits, tels que cerises, fraises, framboises, myrtilles, cassis, groseilles, et pêches, nectarines, ou prunes coupées en tranches
4 c. à s. de sucre de coco
le zeste d'une orange
1 c. à s. de jus d'orange
les grains d'une gousse de vanille

Dans un saladier, mélanger doucement tous les ingrédients. Déshydrater à 45°C durant 2 ou 3 heures, en mélangeant de temps en temps.

Assemblage
Déposer les crêpes de coco sur une planche à découper bien sèche. Couper les crêpes en deux dans la hauteur, puis dans la largeur de façon à obtenir 8 rectangles égaux d'environ 7,5 x 17 cm. Déposer une grosse cuillère à soupe de la garniture fruitée d'un côté du rectangle. Plier un coin en diagonale afin de former un triangle. Recommencer avec les autres rectangles. Servir les samoussas avec du yaourt à la grecque ou un yaourt végétal à base d'avoine. S'il vous reste de la garniture, dégustez-les au petit-déjeuner avec un yaourt ou du porridge.

                              ------------------------------------------------------------------
 
Hello My Sweet Faery readers! It's great to be a guest here.

It's true that sometimes the best dishes are born when you don't plan for them, but rather throw something together spontaneously, working with what's in the fridge that day. That's the story with these fruit samosas. I had lots of stone fruits and berries on hand, as well as a couple of fresh coconuts that were awaiting their turn.

I craved for delicate coconut wrappers and juicy fruit put together in a sort of a crepe. While working on the coconut wrappers, the samosa shape came to mind. I've always wanted to try the triangle folding technique, and it turned out to be surprisingly simple.

I know I say this a whole lot, but young coconut meat is so worth the effort of opening the coconut. I used to let my husband do all of the coconut cracking, thinking that I was way too weak to do it. Well, one day when my husband was not home or too busy, I decided to give it a try and haven't looked back ever since. It's not an incredibly easy task, but definitely a satisfying one. Perhaps one day frozen coconut meat will be available in stores. We can dream, right?

These little pockets came out bursting with flavour. My little one, Paloma keeps asking for them every day. I guess more coconuts are on my soon to buy list.

Summer Fruit Samosas
(makes about 12 samosas)

Coconut wrappers
2 cups meat of fresh young Thai coconuts
about 1/4 cup fresh coconut water, more if needed
1 tablespoon fresh or frozen berries (optional), I used lingonberries
Blend the coconut meat, berries, and water in a high speed blender, adding the water one tablespoon at a time. You may need more or less water, depending on the coconut meat quality. Thicker, more mature meat requires more water than the thin, tender variety. Make sure that the mixture is not too runny, but not too thick either.
Spread your mixture evenly onto Teflex-lined dehydrator trays (I ended up with one and a half 15-inch tray this time). Dehydrate at 115F for 2-4 hours or more, until coconut sheets are ready to be separated from Teflex. Flip the sheet over and peel away the Teflex. Dry for another 30 minutes or so, making sure to not let your wrappers get too dry and crispy. They should be very pliable.


Fruit Filling
about 2 cups of mixed fruit such as cherries, strawberries, raspberries, blueberries, blackberries, currants, peaches, nectarines, plums - pits removed, sliced when necessary
4 tablespoons coconut sugar
zest of 1 orange
1 tablespoon of orange juice
seeds of 1 vanilla bean
Gently mix all ingredients together in a bowl. Dehydrate at 115F for 2-3 hours, mixing occasionally.

Assembly
Transfer your coconut sheet onto a dry cutting board. Cut the sheet down the middle, and then crosswise to receive 8 even rectangles, about 3 by 7 inches in size. Place a generous tablespoon of the fruit filling onto one end of the rectangle. Fold one corner over the filling diagonally, to meet the other side and make a triangle. Continue folding in this manner, until the whole wrapper has been folded. Serve with Greek or oat yogurt. You might end up with some leftover fruit, which is great to have for breakfast as a yogurt or porridge topping.

 --
Golubka

19 commentaires:

  1. Bonjour Sweet,
    Les photos sont superbes. Merci pour tout ce travail de traduction.(tu as du mettre du temps) Les recettes sont très sympa et certaines peuvent être faites ici. Bon dimanche!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Christel :) En effet, cela prend du temps donc c'est d'autant plus agréable quand je sais que les lecteurs apprécient cet effort ! Bon dimanche à toi aussi.

      Supprimer
  2. trouver des noix de coco fraiches ici me semble impossible....mais le plaisir qu'on a à lire ce blog vaut déjà bien le détour...Merci pour ta traduction ; c'est bien utile pour les mots " délicats" (lingonberries )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là, j'avoue, c'est le dictionnaire qui m'a aidée! ;-)
      Pour les noix de coco Thai, en effet à part dans les Tang Frères, Paris Store et autres épiceries asiatiques, je n'en ai jamais vus...

      Supprimer
  3. Superbe recette! J'aime bien aussi l'idée des "guest posts", c'est très convivial. Et, encore une fois, c'est vraiment très apprécié de pouvoir lire Golubka en français, un gros merci!

    RépondreSupprimer
  4. Oh, magnifique recette et si colorée ! Je ne savais pas que c'est toi qui te chargeais de la version française de Golubka dont j'adore autant la cuisine que le graphisme culinaire. Quel travail j'imagine de devoir ainsi traduire ces articles... Je ne savais pas non plus qu'airelle se disait lingonberry, je suis ravie ! Bel article et beau travail à toutes deux, bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement c'est du travail mais c'est aussi un plaisir. Normalement airelle se dit "cranberry" mais il s'agit là d'un terme plus rare, peut-être typique de cette région des États-Unis. Merci en tout cas!

      Supprimer
    2. Ah, je pensais que 'cranberry', c'était canneberge et que 'bilberry' était 'airelle'... comme quoi, je suis un peu perdue avec les noms de fruits rouges ! D'autant que, depuis que j'ai emménagé en Allemagne, j'en découvre un certain nombre d'autres... à la traduction inconnue ! :-)

      Supprimer
    3. Sauf erreur de ma part, "canneberge" est le terme canadien pour notre "airelle" national, tous deux traduits de l'anglais "cranberry". On utilise le terme "cranberries" en France, mais cela semble-t-il désigne plutôt les baies séchées.
      Quant aux "bilberries", il s'agit d'une variété de myrtilles.

      Supprimer
  5. Thank you for sharing!

    RépondreSupprimer
  6. Très belle idée ! Golubka est un blog magnifique, et je trouve que vos deux univers se marient très bien. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ça, c'est un magnifique compliment, merci ! :)

      Supprimer
  7. J'adore le blog de Golubka, c'est génial que ce soit toi qui le traduise en français ! Personnellement j'ai essayé de faire des samossas de coco récemment, elles étaient moins fines que celles que l'on voit sur ces photos et pourtant elles ont fait de la dentelle en déshydratant ! Depuis je n'ai pas réessayé... Peut-être parce que mon blender n'avait pas assez finement mixer la noix de coco. Bref ça demande un sacré équipement ce genre de cuisine. Tu as essayé cette recette toi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas encore testé, je l'avoue, j'attendais d'avoir une plus longue liste de courses pour aller au supermarché asiatique ! Je voulais aussi tester avec de la noix de coco râpée réhydratée. Je te tiens au courant !

      Supprimer
  8. Wow, such beautiful pictures! They look delicious!

    RépondreSupprimer
  9. Ho, que c'est joli !
    Toutes mes félicitations pour cet article d'invitation chez une blogueuse anglophone que j'aime beaucoup :-)
    Tu dois être très contente !

    RépondreSupprimer
  10. Quel bel échange entre vous! J'ai découvert Golubka grâce à toi, et c'est à chaque fois un vrai plaisir des yeux et des papilles que de visiter son blog.

    RépondreSupprimer

Ajoutez un souffle bavard...