lundi 30 novembre 2009

Les paniers gourmands de la Fée (1) : la gelée de pommes aux épices

Pour les paniers de Noël de cette année, Requia et Cathy ont eu une très belle idée : se lancer entre bloggeuses dans la confection de cadeaux gourmands et partager nos idées de recettes, d'emballages, d'étiquette et autres décorations.
Pour ma part, ce sera la première fois que je réalise à proprement parler des paniers gourmands pour Noël, même si j'aime bien arriver avec un gâteau ou un petit quelque chose qui fleure bon l'Alsace, région magnifique illuminée par ses typiques marchés à la période des fêtes.

Pour ce premier billet, je vous propose une gelée de pommes aux épices. Bien moins fastidieuse à préparer qu'une gelée de fruits rouges (point d'épépinage, de pesage ou de filtrage) puisque réalisée à partir de jus de pommes, je m'aide de l'algue magique agar-agar pour que la gelée prenne plus vite et obtenir un résultat sucré juste ce qu'il faut !

Pour la déco, j'ai customisé et reproduit avec Photofiltre des étiquettes à confiture trouvées ici, que j'ai collées sur le devant du pot et le couvercle. J'ai découpé un sac plastique orné de petites pâquerettes en carrés, que j'ai posé sur le couvercle et maintenu à l'aide d'un élastique. Enfin, j'ai caché l'élastique avec un ruban doré tout simple, mais on peut utiliser du rafia, c'est encore plus joli !


Dans le panier de la Fée
pour 3 petits pots

500 ml de jus de pommes bio (du commerce ou maison !)
350 gr de sucre blond de canne
1 c.c. rase d'agar-agar
1/2 c.c. de cannelle
1 c.c. rase de vanille en poudre

Mettre sur feu doux 400 ml de jus de pommes avec le sucre, la vanille et la cannelle. Maintenir une légère ébullition jusqu'à complète dissolution du sucre. Pendant ce temps, dissoudre l'agar-agar dans les 100 ml de jus froid restant. Mettre la casserole hors du feu quelques minutes puis verser le jus additionné d'agar-agar. Porter de nouveau à ébullition pendant 2 mn et verser immédiatement dans des pots préalablement lavés et ébouillantés. Visser les couvercles et retourner les pots. Ces gelées se conservent plusieurs mois au réfrigérateur.

mardi 24 novembre 2009

Compotée de coings et potiron à la vanille et aux amandes

J'aime beaucoup la saveur si particulière des coings qui viennent parsemer l'automne de leurs arômes tout à la fois frais, doux, acidulés, presque fleuris. Pour changer un peu des compotes et autres crumbles pomme-coing, voici une recette originale qui permet d'utiliser un reste de potiron cuit. La vanille apporte de la douceur et les amandes effilées un peu de craquant. J'aime les desserts aux fruits peu sucrés, aussi libre à vous de rajouter un peu de sucre. Cette compote est délicieuse tiède accompagnée d'une tranche de pain d'épices toastée, de petits sablés au beurre ou de spéculoos.


Ingrédients
pour 4 personnes

2 coings
environ 400 ml de potiron cuit
4 C.S. rases de sucre roux
2 c.c. d'extrait de vanille liquide
2 C.S. d'amandes effilées

Couper le coing en petits morceaux et mettre à cuire à couvert dans une casserole avec le sucre et un petit fond d'eau. Il faut compter 30 mn de cuisson pour que les morceaux deviennent fondants. Poursuivre si besoin la cuisson quelques minutes pour évaporer le restant d'eau. Ajouter le potiron, écraser le tout à la fourchette. Ajouter l'extrait de vanille et les amandes effilées, mélanger. Servir tiède.

samedi 21 novembre 2009

Granola d'automne

La première fois que j'ai réalisé un müesli (ou granola) maison, c'était en suivant une recette de Lilo. Depuis j'ai trouvé ma propre recette en variant les ingrédients de base (flocons, oléagineux, graines et fruits secs) mais aussi les quantités de corps gras et de sucres.
J'ai choisi des flocons de châtaignes, reines de l'automne, des flocons de sarrasin, des noisettes entières, des graines de courges et en fruits, des figues et abricots séchés. Bien sûr, on peut les remplacer par d'autres flocons (les magasins bio sont une vraie mine d'or), graines et fruits secs selon son goût ! Pour une version sans gluten, on remplacera les flocons d'avoine par des flocons de riz.

Le résultat est vraiment goûteux, croustillant et bien moins sucré que les müeslis du commerce. Un vrai régal à dévorer nature, dans du lait ou une compote, et qui peut se conserver jusqu'à trois semaines selon Lilo... Mais impossible à vérifier vu que le mien a été englouti en trois jours !


Dans le panier de la Fée
(1 tasse = 250 ml)

1 tasse de flocons de châtaignes
1 tasse de flocons de sarrasin
1 tasse de flocons d'avoine (ou de riz)
4 C.S. de graines de courge
4 C.S. de noisettes entières
3 C.S. d'abricots séchés coupés en dés
3 C.S. de figues séchées coupées en dés
2 C.S. de miel
1 C.S. de sirop d'agave ou de riz
3 C.S. d'huile de tournesol

Dans une grande casserole à fond épais, mettre à chauffer doucement le miel avec le sirop et l'huile. Quand le mélange est bien liquide, ôter du feu et ajouter les flocons, les graines, les noisettes, puis mélanger soigneusement. Disposer uniformément sur une plaque ou dans un grand plat et enfourner 20 mn à 190 °C en remuant à mi-cuisson. Les flocons doivent être dorés. Ajouter les fruits séchés, mélanger et laisser refroidir avant de mettre en pot.

lundi 16 novembre 2009

Yaourts maison au miel et à la fleur d'oranger

Ma deuxième meilleure amie à la cuisine, après ma machine à pain, est très certainement ma yaourtière. Économique et simple comme bonjour, elle permet de réaliser des yaourts maison sains (vous savez, sans gélatine de porc dedans) avec toutes les saveurs possibles et inimaginables : fruits, sirops, miel, crème fraîche, épices, chocolat et même condiments salés y trouveront sans peine leur place.

J'ai choisi des ingrédients aux notes orientales pour vous présenter ici une de mes recettes favorites : le yaourt à la fleur d'oranger. Il a l'air de rien comme ça, mais son goût et sa texture sont vraiment à tomber... J'ai utilisé du lait demi-écrémé pour plus de légèreté, qui sera la bienvenue surtout si l'on mange ce yaourt à la fin d'un repas copieux. Et bonne nouvelle pour les végétaliens ou les intolérants au lactose : il est tout à fait possible de réaliser des yaourts au lait de soja en yaourtière ! Dans ce cas on utilisera un yaourt de soja et on fera l'impasse sur le lait en poudre. Les yaourts obtenus auront une texture très crémeuse.


Dans le panier de la Fée
pour 7 gros pots ou 8 petits

1 yaourt au lait entier bio ou fermier
1 litre de lait demi-écrémé
1 pot à yaourt de lait écrémé en poudre
3 C.S. de miel liquide
2 C.S. d'hydrolat de fleurs d'oranger

Dans une casserole ou un grand récipient à bec verseur, verser le yaourt, le miel et la fleur d'oranger. Mélanger énergiquement au fouet. Ajouter le lait en poudre et remuer à nouveau jusqu'à obtenir un mélange bien homogène. Verser progressivement le lait tout en fouettant. Verser dans des pots à yaourts (sans mettre le couvercle) et lancer la yaourtière pour 8h. Laisser refroidir et mettre au frais au moins deux heures avant de déguster. Ces yaourts se conservent huit jours au réfrigérateur.

vendredi 13 novembre 2009

Pudding à la rose et aux cranberries

Je vous présente aujourd'hui ma recette pour utiliser des restes de pain blanc un peu rassis, un délicieux pudding au parfum de rose et aux canneberges séchées. Cette petite baie, aussi appelée cranberry chez nos amis anglophones ou airelle chez nous, est devenue très à la mode ces derniers temps et on la retrouve un peu partout sur la blogosphère. Je vous renvoie à un billet très intéressant de Ninnie sur le sujet.
Cette recette se prête à une multitude de variantes : lait de coco et pépites de chocolat, fleur d'oranger et raisins secs, lait de soja vanillé et morceaux de noisettes, lait d'amande et abricots secs, tout est possible !


Ingrédients

200 gr de pain rassis
500 ml de lait (de vache pour moi, sinon de soja, de riz, etc)
3 oeufs
75 gr de sucre roux
4 C.S. de canneberges séchées
3 C.S. d'eau florale de rose (ou plus selon le parfum et la qualité de votre eau)

Dans un saladier, casser le pain rassis en petit morceaux. Recouvrir du lait chaud et laisser gonfler quelques minutes. Pendant ce temps, battre les œufs en omelette avec le sucre et l'eau de rose. Ecraser le pain au lait à la fourchette puis ajouter le mélange aux œufs et les canneberges. Bien mélanger le tout, verser dans un moule rond ou à défaut un moule à cake et enfourner pour 50 mn à 190 °C.

mardi 10 novembre 2009

Le bentô de la Fée (3) : kamut et pâtisson

J'ai acheté il y a quelques temps un pâtisson, ne sachant absolument pas quoi en faire, vu que j'allais cuisiner ce légume pour la toute première fois. Intriguée, j'ai croqué dans le légume cru : moi qui pensais retrouver le goût farineux et légèrement sucré des courges, son goût ressemblait à celui du navet...
Toute dépitée - mais pas vaincue pour autant - j'ai farfouillé sur la blogosphère, où la pauvre courge semble être bien malaimée, puis je me suis tournée vers le site marmiton. Après avoir survolé les gratins et autres veloutés, je suis tombée sur une très belle idée : associer le pâtisson à la pomme. Je n'ai pas cuit le pâtisson à  la poële mais à l'eau avant de racler la chair à la cuillère. Seulement alors je l'ai fait mijoter un bon quart d'heure avec les morceaux de pomme et 20 gr de beurre. Les deux se fondent vraiment l'un dans l'autre, si bien que l'on se retrouve avec une purée toute douce, où le curry a été remplacé par de la cannelle. Jolie recette qui a rempli en partie mon bentô, et que je referai à coup sûr, surtout que l'Homme aime aussi, alors il faut sauter sur l'occasion !


Et pour le reste du menu, il y avait :
- 1/2 tomate simplement assaisonnée d'un petit filet d'huile d'olive et de sel aux herbes.
- un risotto de kamut au chèvre : après cuisson du kamut 45 mn dans de l'eau bouillante salée (il restera ferme malgré tout), on ajoute quelques morceaux de fromage de chèvre frais qui, en fondant, serviront de liant au risotto.
- et en dessert, quelques lamelles de gingembre confit servies entre deux carreaux de chocolat noir.

samedi 7 novembre 2009

Tarte frangipane au potimarron en feuille de cacao

Bien loin des quiches, soupes ou de ma tarte à l'emmental, voici ma recette fétiche pour accommoder un potimarron : une tarte sucrée à la mode américaine au délicieux goût d'amande. Le glaçage en chocolat est optionnel mais donne un craquant et un petit goût très agréables. Après l'avoir testée, qui sait si vous ne délaisserez pas les tartes au potimarron salées !

photo : Myriam Gauthier-Moreau

Dans  le panier de la Fée
pour un moule à tarte de 24 cm de diamètre

Une pâte brisée
1 petit potimarron
100 gr de poudre d'amandes
100 gr de sucre complet (ou 75 gr de sucre roux)
3 œufs
8 à 12 carreaux de chocolat noir (100 g environ)

Couper le potimarron en gros morceaux et les faire cuire 20 minutes dans de l'eau bouillante. Égoutter, laisser refroidir. Pendant de temps, casser les œufs dans un saladier, ajouter le sucre et fouetter vivement. Ajouter la poudre d'amande puis la chair du potimarron (que l'on récupère en grattant avec une cuillère). Étaler la pâte brisée dans un moule à tarte, verser la préparation et mettre au four 30 mn à 190°C. A la sortie du four, disposer les carreaux de chocolat sur la tarte encore brûlante, laisser fondre quelques instants puis étaler uniformément à la spatule. Laisser refroidir avant de déguster.

lundi 2 novembre 2009

Sablés apéritifs à la coriandre et au gomasio pour Virgile

J'ai publié il y a quelques temps une recette de sablés à la coriandre version sucrée. Mon ami Virgile, bec salé, me réclamait à corps et à cris une version salée suite à ses tentatives ratées. C'est donc en "cadeau d'adieu", pour te souhaiter bonne chance en Suisse, Virgile, que je te dédie ces sablés : ils ne sont pas à la purée d'amande complète comme tu le souhaitais mais avec une petite quantité de purée d'amande blanche, pour ne pas masquer le goût de la coriandre. Enjoy and see you soon!


Dans le panier de la Fée
pour une vingtaine de sablés

200 gr de farine T45 à T65
90 gr de beurre mou
2 C.S. de purée d'amande blanche
4 C.S. se coriandre fraîche ciselée
1 C.S. d'eau
1 c.c. rase de sel
gomasio

Dans un saladier, verser la farine, le sel, le beurre coupé en dés, la coriandre et la purée d'amande. Mélanger à la fourchette puis malaxer du bout des doigts pour obtenir une pâte à crumble. Ajouter l'eau et pétrir de nouveau pour former une boule de pâte. Former un rouleau et laisser reposer au frais au moins une heure. Préchauffer le four à 175 °C. Couper des rondelles de 0,5 à 1 cm d'épaisseur, les disposer sur une plaque garnie de papier cuisson, saupoudrer de gomasio à l'envie et mettre au four 20 mn en tournant la plaque à mi-cuisson. Ces sablés se conservent au moins 10 jours dans une boîte en fer.